street O. Ritornellos en 5 étapes

 

1. ADAPTER UN RÉPERTOIRE MODERNE POUR ORGUE DE BARBARIE À CARTONS PERFORÉS

Fondamentalement, Street Organ Ritornellos est un projet musical de composition, mêlé à l’itinérance certes, mais dans un élan performatif dont l’objectif est d’apporter un regard nouveau sur l’Orgue de Barbarie. Le principe posé est de faire d’un instrument de musique mécanique et d’exécution différée, un outil de création et d’échange instantané. Le répertoire sur lequel se base le projet est celui de Belle Arché Lou, un projet acoustique instrumental au vibraphone et à la guitare classique.

2. FABRIQUER UN INSTRUMENT LIBÉRANT SES PROPRES PERSPECTIVES

L’orgue sera fabriqué sur mesure par Sébastien Schuetz, formé à la Fachstâtte historischer Musikautomaten et à l’École des Facteurs d’Orgues de Ludwigsburg. Il sera constitué de 42 Flûtes et de deux systèmes de lecture, un premier acoustique pour cartons perforés de 29 notes et un second en lectures MIDI à 42 notes. Ce dernier système permettra de contrôler l’orgue en direct à partir de n’importe quel contrôleur électronique MIDI. Par ailleurs, en plus de la manivelle traditionnelle, un système motorisé et un pédalier permettront d’actionner les souffleries de l’orgue respectivement avec ou sans électricité tout en gardant les mains libres. Un système d’amplification intégré est aussi à l’étude avec les ingénieurs de Schertler SA, afin de permettre le branchement d’autres sources sonores directement dans le boitier de l’orgue. L’instrument utilisé sera donc extrêmement polyvalent et mystérieux.

3. SE DÉPLACER ET COLLABORER À TRAVERS LE MONDE

Dès son invention, l’orgue de barbarie a participé à la démocratisation de la musique. Il est intimement lié à l’itinérance et à la diffusion des répertoires musicaux. Traditionnellement orgue des pauvres, des non savants, il représente la dimension populaire de la musique qui descend dans la rue. En anglais d’ailleurs, l’orgue de Barbarie se dit «Street Organ». Avec ce projet, il est question de renouer avec cette tradition, ou du moins de donner au projet cette alchimie évidente. Le répertoire de l’orgue mêlé aux musiques traditionnelles sera montré à l’occasion de concerts orchestrés par différents réseaux culturels indépendants implantés à l’étranger.